Bandha

Contraction musculaire locale dans le Hatha-Yoga. Fixation intérieure. Indispensable pour obtenir la justesse et les effets majeurs du contrôle structuré du souffle. Ligature. Exercice qui ferme l’un des orifices du corps et qui empêche ainsi toute entrée ou sortie par cet orifice.

Les bandha, bien que formant un mini-groupe représentent donc une partie essentielle des exercices de Prânayâma; mais redisons-le, ils peuvent être pratiqués au sein des postures dont ils accroissent l’efficacité. Les bandha sont une contractions/rétractions musculaires localisées et internes qui complètent les exercices de Prânayâma et augmentent la puissance, mais aussi la sécurité.

Le terme bandha, à l’instar des termes sanskrits aux explications sibyllines et difficilement traduisible, signifie: ligaturer, mais aussi maintenir, nouer, resserrer, sceller, boucler.

Les bandha concernent des régions spécifiques. Certes, ils agissent au niveau physique sur circulation, systèmes nerveux et endocrinien…Mais ils ont surtout pour but de régulariser la circulation Prâna par le relâchement de « noeuds » (granti) qui entravent cette circulation et de canaliser cette énergie vers des régions précises:

– La combinaison des trois bandha porte le nom de maha bandha « la grande rétraction ».

Les bandha sont liés aux trois éléments : Vent- Feu- Eau.

Dès que la pratique est dominée, les bandha peuvent être pratiqués avec des exercices de Prânayâma, et les postures. Cette pratique est liée à khumbaka, la rétention du souffle, soit à vide, soit plein. Seule l’expérience permettra de « doser » ces périodes de pause. Il est donc vivement recommandé de travailler avec mesure au début et d’apprendre les bandha séparément avant de les inclure dans un programme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adresse

Avenue de Corsier 6
1800 Vevey

Nous contacter

Téléphone : +41 21 566 1655
Portable : +41 76 252 3480
Email : terreduyoga@gmail.com